Le gouvernement égyptien a ajouté 28 pays à la liste de ceux qui peuvent utiliser le service de visa électronique

0 201

Le ministre égyptien du Tourisme et des Antiquités, Khaled al-Anani, a déclaré que les citoyens de 28 autres pays pourront désormais demander un visa de voyage électronique pour entrer en Égypte. L'Egypte propose actuellement ce service pour 74 pays.

Les nationalités autorisées à entrer en Égypte par e-Visa comprennent tous les citoyens de l'Union européenne (y compris le Royaume-Uni), l'Albanie, l'Australie, le Canada, l'Islande, le Japon, la Corée du Sud, la Macédoine, la Moldavie, Monaco, le Monténégro, la Norvège, la Russie, la Serbie, Suisse, Ukraine, États-Unis et Vatican.

Anani a parlé des efforts de son ministère pour promouvoir le tourisme, y compris des campagnes de marketing pour promouvoir le tourisme égyptien et attirer des visiteurs de divers marchés internationaux et arabes.

La nouvelle est arrivée lors d'une réunion du Comité ministériel du tourisme et des antiquités présidée par le Premier ministre Mustafa Madbouli, à laquelle ont participé les ministres des Finances, du Développement local, de la Santé, de l'Aviation d'Égypte et le président de la Fédération des chambres de commerce.

Khaled al-Anani a également annoncé le lancement d'un programme permettant de mesurer le niveau de satisfaction des touristes dans les aéroports égyptiens.

Il a déclaré que l'effort était mené par la campagne "L'Egypte à travers les yeux des ambassadeurs de l'Union européenne", qui a présenté plus de 20 courts métrages aux ambassadeurs étrangers pour promouvoir les sites touristiques et archéologiques égyptiens. De plus, Anani a annoncé que l'Egypte a signé un contrat avec l'alliance canado-britannique pour développer une stratégie de promotion du tourisme égyptien.

L'Égypte accueillera une série d'événements de développement touristique et participera à des expositions et à des conférences à l'étranger, notamment l'Expo 2020 Dubaï tant attendue. Il a également abordé les projets archéologiques et touristiques de l'Égypte, y compris les plans actuels et futurs pour attirer les investissements dans le secteur. A son tour, Madbouli a souligné la volonté de l'Etat d'améliorer le secteur touristique en développant le tourisme, ce qui contribuera au retour du PIB du pays.

Madbouli a également commandé un programme d'incitation en vol reliant les villes côtières à la Haute-Égypte et à la vallée du Nil afin que les touristes puissent profiter des plages et des antiquités.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.