L'Italie prolonge la quarantaine pour les voyages dans l'UE jusqu'au 15 mai

0 1.159

L'Italie prolonge la quarantaine pour les voyages dans l'UE jusqu'au 15 mai au plus tôt. Ceux qui souhaitent se rendre en Italie depuis l'Union européenne ou les pays Schengen restent tenus de se conformer aux règles de quarantaine à l'arrivée sur le territoire italien, le gouvernement du pays ayant prolongé l'état d'urgence jusqu'au 15 mai.

Selon l'ordonnance signée par le ministère de la Santé, les voyageurs de l'UE ou de l'espace Schengen doivent présenter un résultat négatif d'un test COVID-19 à l'arrivée, pas plus de 48 heures, puis doivent s'auto-isoler pendant cinq jours. Après cinq jours de quarantaine, ils doivent passer un autre test PCR pour COVID-19, et s'ils reçoivent un résultat négatif, ils pourront sortir de la quarantaine, rapporte SchengenVisaInfo.com.

L'Italie prolonge la quarantaine pour les voyages dans l'UE jusqu'au 15 mai au plus tôt.

En mars, les autorités italiennes ont annoncé que le pays suivrait l'exemple des autres États membres de l'UE en imposant des restrictions supplémentaires à ceux qui entrent sur le territoire italien depuis l'un des États membres de l'UE pour arrêter l'augmentation des infections. Ensuite, le gouvernement du pays a prévu la nécessité d'étendre les exigences de test et de quarantaine pour les citoyens des pays de l'UE jusqu'au 30 avril.

Depuis le début de la pandémie, les autorités italiennes ont signalé 4.022.653 120.807 3.465.670 cas d'infection et 436.170 XNUMX personnes sont décédées. L'Italie se classe au huitième rang mondial. Selon les chiffres publiés par Worldometer, plus de XNUMX XNUMX XNUMX personnes se sont complètement rétablies de la maladie, alors qu'il y a encore plus de XNUMX XNUMX cas actifs.

Le gouvernement italien a confirmé qu'il renforcera les règles pour ceux qui arrivent d'Inde, du Sri Lanka et du Bangladesh. Selon les restrictions de voyage internationales, le tourisme dans les pays de l'Union européenne reste possible. Cependant, le ministère italien des Affaires étrangères décourage les voyages d'agrément et exhorte toutes les personnes à ne pas voyager à l'étranger sauf en cas de nécessité absolue.

En raison de la pandémie, les règles d'auto-isolement pour les voyageurs de l'UE, introduites pour la première fois le 31 mars, ont été prolongées à trois reprises.

L'Italie a subi une perte financière totale de 120.6 milliards d'euros et une diminution de 51% de la contribution du pays au produit intérieur brut (PIB) en 2020. Ces chiffres étaient tous le résultat de la pandémie de coronavirus, car presque tous les pays du monde ont temporairement suspendu voyager pour arrêter la propagation du virus.

En outre, plus de 330.000 XNUMX personnes employées dans l'industrie touristique italienne ont perdu leur emploi l'année dernière, confrontées à de nombreux problèmes. Dans une tentative de relancer le secteur touristique du pays le mois dernier, les autorités italiennes ont introduit un plan de vaccination «îles sans COVID» pour vacciner tous les insulaires.

À partir du 12 avril, la Lombardie, le Piémont, le Latium et la plupart des autres régions deviendront orange. Seules la Campanie, les Pouilles, la Sardaigne et le Val d'Aoste restent dans la zone rouge. Ainsi, ceux de zone orange ils ne pourront pas quitter la région ou la commune, mais ils pourront voyager sans restriction entre 05h00 et 22h00, sans avoir besoin de déclaration

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.