Avion retardé? Vol annulé? >>Demander une indemnisation maintenant<< pour le vol
retardé ou annulé ! Vous pouvez obtenir jusqu'à 600 € !

L'histoire du jour: de l'agent de bord Emirates au Starbucks Barista.

0 2.367

La pandémie du nouveau coronavirus nous a tous affectés, plus ou moins. Des centaines de milliers de personnes ont perdu leur emploi, d'autres ont prospéré. Plusieurs industries ont été touchées, dont l'aviation. Et bon nombre de ceux qui pratiquaient divers métiers de l'aviation avant 2020 sont maintenant recyclés dans d'autres métiers.

Voici l'histoire d'un ancien agent de bord d'Emirates: Naïla Hosni

Contrairement à ses collègues, Naila Hosni n'a jamais rêvé de travailler comme hôtesse de l'air. Titulaire d'un diplôme universitaire en marketing, Naila avait initialement l'intention de devenir consultante en design d'intérieur. Cependant, il semble que le destin l'a conduite dans l'allée d'un avion.

Après avoir assisté à un événement de recrutement «journée portes ouvertes» pour une compagnie aérienne sans intention de trouver un emploi, Naila a été captivée par leur présentation. Deux semaines plus tard, il a assisté à un autre événement - cette fois déterminé à obtenir le poste.

L'histoire Naïla Hosni a commencé à Paris.

«Au début, je n'avais pas l'intention de devenir agent de bord, mais Emirates organisait un événement de recrutement à Paris, ma ville natale. […] Je ne pouvais pas imaginer être agent de bord avant, mais j'ai réalisé que c'était quelque chose pour moi., Se souvient Naila.

Quelques semaines après le jour du recrutement, elle a reçu le fameux appel "en or" d'Emirates, l'invitant à rejoindre la compagnie aérienne. Et à partir d'ici, la vie de Naila a complètement changé.

Peu de temps après, il a déménagé à la base aérienne de Dubaï, où il a passé deux ans à voyager vers des destinations exotiques et à profiter de la diversité culturelle. Cependant, l'aventure s'est terminée brutalement.

L'histoire-du-compagnon-de-vol-d'Emirates-chez-Starbucks-Barista-1

«J'ai vécu [à Dubaï] pendant deux ans et c'était incroyable. J'ai vraiment aimé interagir avec les gens. Cette connexion entre l'équipage de conduite et les passagers était incroyable. Je découvrais chaque jour de nouveaux endroits et de nouvelles cultures. Même si je suis déjà allé dans un certain pays, c'était un nouveau voyage pour moi à chaque fois et ce sentiment me manque. Je dirais que j'ai visité plus de 20 destinations différentes à travers le monde. C'était une expérience de vie incroyable. ", dit Naila.

Naila voulait devenir pâtissier

Lorsque la pandémie de Covid a commencé à dévaster l'industrie aéronautique, Naila a été renvoyée de la compagnie aérienne et a déclaré qu'elle était plus que choquée d'apprendre la nouvelle. L'ancienne hôtesse de l'air cherchait désespérément un emploi dans d'autres industries à Dubaï, mais ses tentatives ont été vaines en raison du nombre élevé de chômeurs à l'époque.

«L'histoire drôle est que mon travail chez Emirates a commencé à Paris et que le dernier vol que j'ai eu était à Paris. C'était déjà étrange sur le chemin du retour, en allant à Dubaï, en opérant le vol avec très peu de monde dans l'avion. Je n'avais pas réalisé que c'était mon dernier vol à l'époque. ", Naila a partagé ses souvenirs.

Povestea-zilei-de-la-însoțitoare-de-zbor-Emirates-la-Starbucks-Barista-2

«J'ai été tellement choqué après avoir perdu mon emploi! Je me demandais pourquoi moi? Pourquoi pas quelqu'un d'autre? Qu'est ce que je vais faire? En même temps, j'ai réalisé que tout avait un sens. Peut-être que c'était censé être ainsi.

Naila est devenue barista en Suisse

Voyant que la situation à Dubaï ne change pas, l'hôtesse de l'air a assumé son plan de relève et est revenue dans sa ville natale où elle espérait commencer ses études avec la perspective de devenir pâtissière. Cependant, lorsque l'agent de bord est rentré chez lui, elle s'est rendu compte qu'elle avait manqué la date limite pour soumettre les demandes à l'université. Il a donc trouvé un emploi à Genève en tant que barman pour Starbucks.

«Dans mon activité actuelle de barista, j'aime rendre quelqu'un heureux en lui offrant la meilleure boisson que je puisse faire. Je suis en période d'essai et je ne pense pas que mon café soit meilleur que les barmans qui y travaillent depuis cinq ans. Mais j'apprends toujours, je m'améliore, je m'améliore chaque jour. Et, tout comme dans l'avion, j'adore interagir avec les clients. Beaucoup de gens viennent en Suisse et parlent anglais, et certains d'entre eux ont un accent que j'ai entendu en vol quand j'étais agent de bord - j'aime vraiment ça.

"MY COVID STORY" - un projet de marque www.aerotime.aero que airlinestravel.ro soutient et nous sommes heureux d'approfondir ces histoires.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.