L'Allemagne retire 14 pays de la liste des zones à haut risque, mais en ajoute 7 autres

0 92

À partir du 19 septembre, les voyageurs en provenance d'Antigua-et-Barbuda, d'Arménie, de la Barbade, du Belize, de Guyane, de Moldavie et du Venezuela seront confrontés à des restrictions d'entrée plus strictes lorsqu'ils se rendront en Allemagne, car les 7 pays ont été déplacés vers la liste des zones à haut risque épidémiologique.

Selon l'Institut Robert Koch, qui est l'Agence allemande de prévention et de contrôle des maladies, ces pays ont été ajoutés à la liste à haut risque en raison des incidences élevées de ces derniers jours. Ainsi, à partir de dimanche, les voyageurs de ces pays qui sont autorisés à entrer en Allemagne, en plus d'être tenus de remplir le formulaire d'entrée numérique, devront s'auto-isoler pendant 10 jours.

Ceux qui choisissent la méthode de test contre COVID-19 comme moyen de mettre fin à la quarantaine ne peuvent pas le faire avant le cinquième jour d'isolement.

La période de quarantaine peut se terminer plus rapidement si elle est soumise - par einreiseanmeldung.de - une preuve de récupération, un certificat de vaccination ou un certificat de test. Pour ceux qui fournissent une preuve de rétablissement ou de vaccination dès leur arrivée, ils n'auront pas à s'isoler.

Mettant à jour la liste des pays à haut risque d'un point de vue émidémiologique, RKI a mentionné que les pays suivants ne sont plus sur la liste rouge:

  • Bangladesh
  • Botswana
  • Brazilia
  • Chypre
  • Eswatini
  • Inde
  • Irlande - Région Ouest
  • Lesotho
  • Malawi
  • Népal
  • Portugal - région de l'Algarve
  • Afrique du Sud
  • Zambi
  • Zimbabwe

Les régions françaises de Corse et d'Occitanie et de la Réunion, ainsi que les régions de Grèce, de Crète et du sud de l'Égée, ont été retirées de la liste le même jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.