Avion retardé? Vol annulé? >>Demander une indemnisation maintenant<< pour le vol
retardé ou annulé ! Vous pouvez obtenir jusqu'à 600 € !

Le Boeing 767-300ER (TF-ISN) Icelandair a volé de Keflavik (Islande) à l'Antarctique

0 320

Dans la soirée du 24 février, le Boeing 767-300ER (TF-ISN) Icelandair a décollé de l'aéroport de Keflavik (Islande) à destination de l'Antarctique. La mission vise à transporter des scientifiques norvégiens, qui reviennent d'une expédition de recherche.

La première étape du vol FI1010 a couvert 12.000 XNUMX kilomètres de Keflavík à Cape Town. De là, l'avion s'est dirigé vers l'Antarctique, où il a atterri sur une piste rudimentaire creusée dans la glace avec des rainures de glace pour assurer la friction de l'avion pour atterrir.

L'équipage de cabine était composé de 6 pilotes, 13 agents de bord et un mécanicien de bord.

L'avion a repris l'équipage du Troll Research Center, exploité par l'Institut polaire norvégien et situé dans la partie orientale de l'Antarctique, sur la côte de la princesse Martha.

L'atterrissage en Antarctique a duré environ une heure. Il a opéré le vol retour sur la route Troll Research Station - Le Cap - Oslo (où les chercheurs norvégiens ont atterri) - Reykjavik (fin de ligne / fin de mission).

Ces dernières années, il y a eu de tels vols vers l'Antarctique. En 2015, un autre avion Icelandair, un Boeing 757-200, a atterri en Antarctique, étant à ce moment-là le plus gros avion à avoir atterri sur le continent le plus au sud. En novembre 2019, un Boeing 767 Titan Airways a effectué six vols entre Le Cap et Novolazarevskaya, une station de recherche antarctique russe.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.