Au niveau de l'UE, 338 cas d'Omicron ont été signalés

0 311

La circulation de la variante Omicron récemment détectée et les taux élevés d'infection au COVID-19 ont provoqué des troubles dans l'Union européenne. Tous les États membres imposent des règles de voyage plus strictes.

Afin d'empêcher la propagation du virus et de contrôler les déplacements de la variante Omicron, les pays de l'UE ont imposé des règles d'entrée plus strictes, en particulier pour les personnes non vaccinées, les voyageurs en provenance de pays tiers, ainsi que ceux qui voyagent en provenance de zones touchées par Omicron.

Cependant, même si le trafic dans les pays touchés par Omicron a été restreint pendant près de deux semaines, 338 cas de la nouvelle souche ont été signalés dans les pays de l'UE et l'espace Schengen. Le nombre augmentera sans aucun doute. On a tendance à croire le rapport de l'IATA qui dit que les restrictions de voyage n'affectent pas les taux d'infection!

338 cas avec Omicron, signalés dans les pays de l'UE

De tous les 21 pays de l'UE/EEE, le Danemark a signalé le plus grand nombre de cas d'Omicron. Jusqu'à présent, les autorités danoises ont confirmé 83 cas. En deuxième position se trouvent le Portugal avec 37 cas, et en troisième place se trouvent les Pays-Bas (Pays-Bas) avec 36 cas. La France a signalé 32 cas et la Norvège 29 cas.

Les autres pays qui ont identifié des cas Omicron sont : l'Autriche (15), la Belgique (14), la Croatie (3), la République tchèque (2), l'Estonie (6), la Finlande (9), l'Allemagne (15), la Grèce (3), Islande (12), Irlande (1), Italie (11), Lettonie (2), Liechtenstein (1), România (3), Espagne (11) et Suède (13).

Il convient de noter que les pays de l'UE / EEE ont signalé des cas avec la nouvelle souche Omicron dans des échantillons prélevés sur des cas sans antécédents de voyage dans des pays africains, indiquant une transmission à la communauté. Il est possible que la variante Omicron soit présente en Europe dès octobre.

Dans sa dernière mise à jour cartographique publiée aujourd'hui, le 9 décembre, l'ECDC a réaffirmé que tous les pays de l'UE continuent d'identifier des taux d'infection élevés. Par conséquent, tous, principalement les voyageurs non vaccinés et récupérés, ont été invités à renoncer aux voyages non essentiels / touristiques.

Selon les données fournies par l'Agence européenne de la santé, la situation du COVID-19 s'est particulièrement aggravée en France au cours des sept derniers jours, la quasi-totalité de son territoire étant désormais rouge foncé.

Par ailleurs, la Belgique, l'Autriche, la Bulgarie, la République tchèque, la Croatie, l'Irlande, l'Estonie, la Pologne, l'Islande, la Lettonie, les Pays-Bas, la Lituanie, la Hongrie, la Grèce, le Liechtenstein, la Slovaquie et la Slovénie continuent également d'identifier un nombre croissant de nouveaux cas. . La Roumanie, quant à elle, est sur une pente descendante, atteignant un indice de contagiosité de 1.1.

Laisser un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.